Culture

L’Ostau Occitan vous propose de découvrir des artistes de Gironde ou alentours qui ont fait le choix de s’exprimer en occitan. Chacun fournit la preuve, s’il en était besoin, que cette culture n’est pas morte, et peut même produire des oeuvres dignes d’intérêt. En dehors de la musique ou du théâtre, l’occitan c’est aussi une littérature millénaire encore vive, et qui constitue un des axes de notre action. Enfin, pour faire valoir tout cela, suivez l’actualité des principaux lieux de diffusion de la culture occitane en Gironde !

Creation Artistique

Publications

Festivals

Creation Artistique

Isabelle Loubère

Compagnie du Parler Noir

Menée par Isabelle Loubère, conteuse et comédienne qui s’est depuis longtemps attelée à transmettre sa langue et sa culture occitane, d’abord en milieu scolaire, avant de monter sur scène pour le plaisir de tous. La Cie du Parler Noir veut faire vivre la langue et la culture d’Aquitaine à travers des spectacles contemporains. L’univers de Bernat Manciet, poète décédé 2005, est ainsi entièrement et sincèrement recréé, à l’aide de dispositifs audacieux, qui mélangent arts plastiques, son, images, lumières…

http://www.cie-parler-noir.fr

Gric de Prat

Gric de Prat

Difficile d’aborder la culture occitane en Gironde sans passer par Gric de Prat. Tirant son nom d’un poète médocain du siècle dernier, ce groupe, qui est tout d’abord une histoire de famille, veut redonner à l’occitan girondin ses lettres de noblesse. Dans le lignage de la musique populaire et traditionnelle, la formation multiplie les incursions dans le baroque et le classique, esquissant un Bordeaux d’un époque où le gascon était à la fois la langue des airs populaires et de la musique écrite, celle du conte comme celle du théâtre, celle de la rue comme de la cour.

Mêlant plusieurs époques et plusieurs styles, Gric de Prat est donc également tous publics.

http://gricdeprat.com

Lous Caps Negues

Lous Caps Negues

Patois ? Gascon ? Occitan ? Lous Caps Negues ne s’encombrent pas d’explications oiseuses. Une seule chose compte : faire partager au public le plaisir qu’ils ont à être sur scène. Et la scène ils la tiennent ! Entre ballades irlandaises et folk gascon, ou l’inverse, cette joyeuse bande de bazadais raconte dans sa langue et avec ses mots ce qui lui tien tà coeur : le rugby, les amis, la fête… En un mot : la vie !

http://www.myspace.com/louscapsnegues

Thèu

Thèu

Le théâtre de qualité est rare en occitan. Et le théâtre pour enfants encore plus. Le spectacle Thèu (sortie juin 2012) est donc vraiment nouveau dans le paysage culturel occitan. Porté par le collectif l’Art Hache Scène, il raconte l’histoire d’un petit garçon aux prises avec ses souvenirs d’enfant.

En français et en occitan, l’histoire de Thèu fera également l’objet d’une adaptation en livre-CD jeunesse. D’ici-là, il est possible d’en avoir un aperçu lors des lectures publiques, théâtrales et illustrées, dans la région..

Thèu, est une histoire qui vient interroger ce que nous faisons de nos souvenirs, surtout ceux que l’on voudrait oublier. C’est à travers le parcours de ce garçon, de ses rencontres, que ce qui était un lourd fardeau se transforme en un élément de la vie avec lequel on grandit.

http://www.art-hache-scene.com/

Tre Fontane

Tre Fontane

L’Ensemble Tre Fontane est le passeur moderne de l’art du Trobar, art des Troubadours du Moyen-Age. Spécialistes des troubadours aquitains, tels Bertrand de Born ou Arnaut Daniel, le trio (qui devient parfois un véritable orchestre) retisse les liens qui existaient alors entre la musique des cours d’Occitanie et la culture arabo-andalouse, sans laquelle on ne peut comprendre toute la beauté de cette florissante ère littéraire et artistique.

http://www.albacarma.com/index.php?page=ensemble-tre-fontane

Vieussens

Vieussens

Seul ou accompagné, Christian Vieussens multiplie les projets atypiques, mais évolue toujours dans ou autour de la Gironde, qu’il déclame poétiquement du Bernard Manciet, le grand écrivain gascon, ou qu’il raconte la vie et les histoires du bassin. Il faut le voir occuper l’espace avec la peinture, la musique (traditionnelle, moderne, jazz, improvisation…), la poésie, la littérature, l’ethnologie, le théâtre..pour comprendre que la culture occitane est capable de créer des choses vraiment neuves. Et au rang de ces créateurs, Christian Vieussens est incontestablement un des meilleurs d’Aquitaine.

http://vieussens.fr/

Publications

Espècias de Medòc

Les Tradinaires

Depuis trente ans, une association médoquine, Los Tradinaires, cultive la déclinaison locale de l’occitan, au travers d’ateliers de langue et d’écriture. Des recueils issus de leur travail ont été publiés, rassemblant contes, r��cits, poésies, chansons, toujours en gascon médocain. Cabirolar los mòts, publié en 2006 par leurs soins, a obtenu une mention spéciale du Prix Jaufre Rudel, prix litt��raire en occitan organisé par l’Ostau Occitan – IEO 33.

Leur dernière production est un herbier, présentant la flore du Médoc, une flore si spécifique à ce territoire qu’elle ne se peut imaginer sans la langue qui sait le mieux la décrire.

Boha

De publications en prix littéraires

Depuis sa création dans les années 60-70, l’Ostau Occitan entend développer l’écrit occitan, un des axes de l’Institut d’Etudes Occitanes, comme son nom l’indique en partie.

Dans les années 70, l’Ostau aida à la publication, lorsqu’il ne publia pas lui-même, des oeuvres d’auteurs occitans locaux, comme des documents à vocation plus pédagogique. Citons parmi ceux-ci le précieux « Gironda Tèrra Occitana », un précis d’histoire, de géographie, de culture et de linguistique girondine, accessible au plus grand nombre.

Ces écrits sont aujourd’hui disponibles à la Bibliothèque de l’Ostau Occitan, au 171 avenue de la Paillère à Pessac. Contactez-nous pour en savoir plus !
Parallèlement, et épaulé par la section locale du Félibrige, l’Ostau Occitan mit en place un prix littéraire, le prix Jaufre Rudel. Des auteurs reconnus en ont été distingués : Marcelle Delpastre, Joan Ganhaire, Jean-Yves Royer… Néanmoins, le prix Jaufre Rudel est actuellement suspendu, pour permettre l’éclosion d’un prix littéraire d’une portée pan-occitane et rassemblant les autres acteurs du secteur.

Festivals

Nuits Atypiques

Les Nuits Atypiques

On ne peut décemment espérer faire découvrir les Nuits Atypiques à un girondin. Ce festival estival né en 92, emmené par Patrick Lavaud s’est fait un nom en majuscules dans le monde des festivals et dans celui des musiques du monde, sa spécialité. D’ici, d’ailleurs, traditionnelles, modernes, tribales, urbaines, toutes les esthétiques musicales sont valorisées, par un discours sur les différences, la citoyenneté et l’ouverture aux autres. Depuis sa création, bon nombre d’artistes occitans se sont produits sur les scènes de Langon et l’engagement de Patrick Lavaud pour la défense de la langue occitane n’est plus à prouver. Et cela se traduit en actions toute l’année, avec des productions et des diffusions de films, des expositions, des débats… Un label discographique, Daqui, est même né en 98, pour faire connaître plus largement les artistes révélations des Nuits Atypiques, dont un certain nombre de groupes occitans (on peut citer également la compilation « Occitània qu’es aquò ? », aperçu varié de la musique occitane actuelle).

Les Nuits Atypiques sont aussi à l’origine, depuis quelques années déjà, d’un Forum des Langues, qui lui sert de préambule. Ce Forum rassemble des représentants des langues de France (basques, bretons, créoles, alsaciens, corses…), des élus, des acteurs culturels, des associatifs autour de la question de langues régionales en France. En abordant les choses de manière politique et avec des intervenants nombreux et de qualit��, la réflexion menée a un poids certain !

http://www.nuitsatypiques.org

Occitania Mon Amour

Occitania mon amour !

Encore très jeune, le festival Occitania mon amour n’en est pas pour autant dépourvu d’une ambition : être la référence régionale de la création contemporaine occitane.

A cheval sur Gironde et Dordogne, ce qui se ressent dans sa programmation, son directeur Sylvain Roux (artiste lui-même) propose un échantillon de tout : musique, conte, conférence, théâtre, bal, cinéma…

Souvent, les spectacles proposés sont neufs, différents, voire déconcertants et représentent de vraies prises de risque artistique, signe de la vivacité de la création culturelle. Rencontres improvisées, jeux sur ces différences qui nous rassemblent, démolition en règle des idées reçues, une chose est sûre : Occitania mon amour ! dépoussière un maximum l’Occitanie musicale !

http://www.saintefoylagrande.net/

Affiche MascaretHestenau Occitan Mascaret

Après plusieurs tentatives, du festival occitan d’Eysines aux Jornadas Occitanas du MED’OC (Mouvement des Etudiants d’Occitan), l’Ostau Occitan a lui aussi porté son événement occitan sur la CUB. La première édition de Mascaret eut lieu en octobre 2012. L’Ostau Occitan, fort des liens tissés avec les acteurs culturels, associatifs et politiques, a travaillé quelques mois sur un tel projet. Sur le modèle du festival Occitània, à Toulouse et alentours, cet événement rassembleur réconciliel’occitan et la cité, deux mondes que certains croyaient brouillés à jamais. Des concerts à Cenon, des bals à Pessac, des films à Bordeaux, bref des animations diverses, partout, pour tous les publics, voilà le pari du festival occitan de Bordeaux. A bientôt pour une nouvelle édition ! Vous pouvez consulter le programme de la dernière édition.

Pour présenter votre production, entrer en contact avec des artistes, ou obtenir des renseignements sur la culture occitane, contactez notre administrateur chargé de la culture à cultura@ostau-occitan.org