sortie d’une nouvelle édition de l’écrivain agenais Jansemin / Jasmin « Las Papilhòtas » (Les Papillotes)

Un peu de , le 21 novembre 2014

LAS PAPILHÒTAS / LES PAPILLOTES

 Bilingue Français/occitan-Gascon
   JANSEMIN / JASMIN
 Thierry QUATRE / Pierre DARRICAU
 286 pages / 14 x 21cm / 23 euros ISBN 979 -10-92965-02-5
La réédition des Grands textes poétiques de Jasmin (Jacques Boé 1798-1864) permet de remettre en lumière un auteur du XIXe siècle, récompensé de son vivant par l’Académie Française, et aujourd’hui quasiment oublié en dehors d’Agen, sa ville de naissance. Cette publication, inédite en Français/occitan-gascon, se présente avec chacune des deux langues en vis-à-vis, pour une meilleure lecture comparée. La version occitane contenue dans cet ouvrage n’est pas stricto sensu celle publiée par Jasmin à partir de 1835. Elle correspond à une version transposée au gascon et réécrite en graphie occitane normalisée. Ce travail revêt ainsi un intérêt pédagogique qui met en lumière les quelques différences existant entre deux dialectes occitans, tout en démontrant leur indéniable proximité, leur semblable identité affective, symbolique et matérielle.
Parution : 4 octobre 2014
www.abordo.fr
10626583_745901055490143_7322484389530144417_n 10338584_679681298778786_2545633366137359681_o

MASCARET 3° edicion: Le festival occitan de Bordeaux du 17 sept. au 6 nov. 2014

Un peu de , , , le 20 août 2014

Hestenau MASCARET 3° edicion P1

Hestenau MASCARET 3° edicion P1

plaquette3edition pagina 2

21/07: 6ÈME FORUM DES LANGUES DE FRANCE à Langon / Lengon

Un peu de , , le 13 juillet 2014

6ÈME FORUM DES LANGUES DE FRANCE – LUNDI 21 JUILLET

CENTRE CULTUREL DES CARMES – 9H30 / 18H00

Présidé par Martine Faure, députée de Gironde et ancienne présidente du Groupe d’études sur les langues régionales de l’Assemblée nationale, le Forum des langues de France, créé en juillet 2009 suite à la modification de la Constitution française de juillet 2008 (article 75-1 : « Les langues régionales appartiennent au patrimoine de la France »), a pour objectif d’examiner les politiques linguistiques de l’Etat et des collectivités territoriales. Devenu un rendez-vous incontournable, le Forum est un lieu de rencontre et d’échange entre les acteurs des langues de France : gouvernement (via la Délégation générale à la langue française et aux langues de France), députés et sénateurs, élus territoriaux, responsables associatifs, enseignants, militants et citoyens.

Ce Forum des langues de France aura d’abord pour objectif de faire un bilan de la politique conduite par le gouvernement Valls en matière de langues régionales. Il sera l’occasion de tirer les enseignements du colloque qui s’est tenu à l’Assemblée nationale le mardi 3 juin sur « L’avenir des langues régionales en France ». Il posera de nouveau la question de la ratification de la Charte européenne des langues régionales et minoritaires mais aussi du vote d’une loi-cadre. Il sera également l’occasion de penser la pédagogie de l’enseignement des langues de France en fonction de la situation sociolinguistique de chacune de ces langues et de la perspective ultime d’atteindre le bilinguisme. Il sera enfin un lieu de réflexion sur l’avenir à court terme, sur les orientations et les moyens nécessaires pour permettre la mise en place de politiques publiques permettant une véritable socialisation des langues de France.

Pour vous inscrire: https://docs.google.com/forms/d/1–wxiKncOZUzmG7xqHA47VQZrfacxET7j6S3ibwWyug/viewform

 

Adishatz,
La 6au edicion de l’Amassada de las lengas de França de Lengon se debanarà lo diluns 21 de julhet de 9 òras 30 a 18 òras
​en preséncia de 3 deputats et de mantuns elegits territoriaus. Aquera amassada es importanta per l’avenir de l’occitan e de las lengas regionaus e vòsta participacion es tanben importanta !
​Plan mercés de har virar aqueth messatge.
30923_1

souscription pour la création d’une Maison de l’Occitanie à Pessac (Gironde)

Un peu de le 25 avril 2014

Logo_G-O

L’association Gironda Occitana a été créée le 4 juillet 2013 à Pessac. Son objectif est de proposer aux associations occitanes de Gironde de se rassembler autour d’un projet commun : la création d’une Maison de l’Occitanie, qui se concrétisera par la construction d’un bâtiment à Pessac, avec des locaux adaptés à leurs besoins de fonctionnement : secrétariat, centre de ressources (service de documentation, bibliothèque occitane), salles de réunions et d’activités. Ce projet prévoit également l’installation de l’Ecole Calandreta de Pessac dans cette même construction, sur un niveau qui lui sera entièrement dédié. Cette école occitane immersive (laïque et sous contrat d’association avec l’Etat) pourra à l’avenir accueillir une centaine d’enfants (à partir de 2 ans et jusqu’au CM2). Trop à l’étroit dans ses locaux actuels (33 avenue de Genève à Pessac), la Calandreta de la Dauna doit faire face à des demandes d’inscription croissantes auxquelles ce projet de construction permettra de répondre par des infrastructures fonctionnelles (classes accueillantes, locaux pédagogiques adaptés, espaces récréatifs…). La municipalité de Pessac a répondu favorablement au projet d’extension de la Calandreta de le Dauna au coeur de la Maison de l’Occitanie en offrant un terrain arboré de 2185m2, dans un quartier résidentiel, au « Pontet », à proximité de la ligne de tram et entouré par une école maternelle et une crèche. Pour pouvoir lancer ce projet, l’association a besoin de fonds lui permettant de rémunérer le travail du cabinet d’architecte chargé de réaliser les plans détaillés et de chiffrer l’évaluation des travaux de construction nécessaires à la présentation du projet aux financeurs potentiels (collectivités territoriales, fondations, mécènes privés). N’ayant pas pour l’instant de ressources propres, Gironda Occitana vient solliciter votre participation à cette réalisation sous forme d’une aide financière : • Appel aux associations pour une aide sur leurs fonds propres, • Lancement d’une souscription publique vers les personnes sensibles au projet. Les dons sont recueillis par l’association Calandreta de la Dauna, reconnue d’intérêt général, afin d’ouvrir droit à une réduction d’impôt. La participation de chacun contribuera à la réalisation d’un projet créatif, porteur d’un nouvel élan pour promouvoir et diffuser la langue et la culture occitanes gasconnes en Gironde.

GO-Souscription

ROSINA DE PÈIRA en concert samedi 5 avril à Blanquefort / Blancafòrt

Un peu de , , le 18 mars 2014

Le cours de langue Gasconne du G.A.H.BLE (Groupe d’Archéologie et d’Histoire de Blanquefort) organise chaque printemps depuis 6 ans déjà un concert de musique et chants traditionnels occitans. Ainsi de nombreux groupes  se sont succédés tels que la compagnie girondine Gric de Prat, les groupes béarnais Estar, Ardalh, Los de l’Ouzom, Las Daunas de còr.

L’année 2014 sera marquée par la venue exceptionnelle d’une très grande Dame de la chanson occitane,  Rosina de Peira , originaire du Volvestre en Ariège où elle réside toujours, au domaine de Pèira qui lui donne son nom de scène.

Née en mars 1933, Rosina s’est initiée à la culture traditionnelle occitane, dans les années soixante, aux côtés d’une amie Françoise Dague qui fondera plus tard les Ballets occitans de Toulouse. Rosine y chante et y danse de 1960 à 1970, année où elle débute une carrière professionnelle de chanteuse en compagnie de sa fille Martine. Les concerts et les stages s’enchainent et le succès est au rendez-vous. Elles reçoivent ensemble deux fois le Grand Prix international de l’Académie Charles-Cros en 1981 et 1985.

Sa voix d’une grande pureté peut prendre, dans ses interprétations a capella, des accents médiévaux, à la manière des troubadours.

Rosine a su, par son opiniâtreté et par la qualité de son travail, franchir les barrières de l’indifférence à l’encontre de la culture traditionnelle du sud de la France dans ces années d’après-guerre où tout était tourné vers le renouveau. La langue elle-même était moquée, méprisée, minorisée mais Rosine a su lui redonner une dignité. Nombre d’étudiants de l’époque ont appris par cœur les paroles de ses chansons pour s’en imprégner .

La langue occitane dans sa variante du Comminges est sa langue maternelle cependant Rosine utilise les 5 grands dialectes occitans : languedocien,  gascon,  provençal,  limousin et auvergnat,  dans son répertoire chanté.

Rosine nous fait l’honneur d’un concert à Blanquefort et nous espérons que nous serons nombreux à venir applaudir cet icône de la chanson occitane le samedi 5 avril prochain,  à 20h30, dans l’église Saint-Martin, au bourg de Blanquefort.

Prix des places 12 euros, gratuit pour les enfants de moins de 12 ans.

 

Affiche concert Rosine - Copie